Une des questions les plus fréquentes que nous recevons concerne la redistribution des dons. Une question légitime qui a été au coeur de plusieurs «brainstorms» au sein de notre équipe mais aussi en compagnie des gens qui nous entourent. Comme nous sommes une jeune entreprise avec des moyens limités, nous avons opté pour une solution simple à court terme. Comme nous visons une croissance à large échelle, nous avons en tête de grands projets pour la redistribution des dons.

La problématique

La redistribution des dons est un enjeu majeur de notre projet. Quatre objectifs clairs y sont reliés.

  1. Viser à ce que tout nos membres paient un prix juste selon leur situation, peu importe leur situation.
  2. Vérifier que les surplus générés par notre modèle soient redistribués à des gens qui ne peuvent se permettre des services de santé privés.
  3. Redistribuer dans les régions où les dons ont été reçu pour contribuer au sentiment d'appartenance des régions.
  4. Choisir de façon stratégique les personnes qui recevront les soins gratuits pour que ces interventions aient le plus grand impact sur leurs vies.

 

Une solution adaptés aux Cliniques Sera

Pendant la mise en place des Cliniques Sera à Rouyn-Noranda et Ste-Adèle, nous avons décidé de contacter les différents organismes communautaires de ces régions respectives. Ce sont les intervenants de ces organismes qui sont directement en contact avec la clientèle dans le besoin que nous voulons appuyer.

Nous avons mis a leur dispositions un formulaire en ligne qui nous permets d'avoir une bonne idée de la situation de la personne. Une fois le formulaire reçu et approuvé, les clients peuvent prendre rendez-vous directement en ligne au moment de leur choix.

Jusqu'à présent, nous n'avons refusé aucune demande de soins gratuits. Ces intervenant sont les témoins de la redistributions que nous effectuons. En près de 3 ans, ce sont plus de 300 soins gratuits qui ont été offerts dans nos deux cliniques.

 

Une transition vers un modèle à plus grande échelle

Nous sommes actuellement dans une période de transition. Nous passons d'un modèle local à un modèle régional. De plus, nous instaurons un modèle de centralisation des dons puisque nous recueillons tous les dons à même notre plateforme web. C'est pourquoi notre solution précédente deviens rapidement désuète et demande une option qui offre plus de transparence, de rigueur et de vérifications.

Un système comptabilisera les dons catégorisés par région et par service pour favoriser une redistribution juste (les gens de Rouyn-Noranda veulent donner pour des gens de Rouyn, pas pour des gens de Montréal). Ce système démontrera en temps réelle sur notre site web les statistiques associés aux dons et à la redistribution. Nous aurons aussi un vérificateur externe qui pourra confirmer la justesse de ces chiffres.

Notre objectif à moyen - long terme sera de créer une fondation Sera qui permettra d'avoir un conseil indépendant de gestion de la redistribution. Cette solution permettrait de dissocier avec une clarté irréprochable l'aspect financier de l'aspect social de Sera.

 

Nous sommes totalement conscient que notre modèle ne peut fonctionner que si nos membres font confiance au modèle. C'est d'ailleurs une de nos trois valeurs principales. Nous ne pouvons nous permettre de perdre cette confiance, sans quoi ce serait l'entreprise au complet qui serait en péril. Mais avant de sécuriser au maximum cet aspect, nous devons d'abord mettre en place la technologie, trouver des clients payants et recruter des professionnels!

Santé communautaire

25 000 $

en dons

320

soins gratuits

1 546

membres

12

nombre de professionels

2 833

soins total