Au fur et à mesure que le projet Sera évoluera, différentes approches s’ajouteront à l’offre de services accessibles. On verra donc les questions suivantes nous être posée de plus en plus souvent: « Qui dois-je consulter pour mon problème de dos? Quel professionnel soigne le mieux les migraines? etc. »

À ma connaissance, il n’existe pas de méthodologie précise sur la marche à suivre pour choisir l’approche qui nous conviendra à coup sûr. Par contre, aujourd’hui je vous présente 3 stratégies pour faire un choix éclairé.

Stratégie #1 - S’informer

Commençons donc par quelques définitions (trouvées en ligne) de l’ostéopathie, la physiothérapie, la chiropraxie et la massothérapie.

Qu’est-ce que l’ostéopathie? (Ostéopathie Québec):

L’ostéopathie est une approche manuelle dont l’objectif est de rétablir la fonctionnalité des structures et des systèmes du corps humain afin d’optimiser sa capacité d’autorégulation. Cette pratique est basée sur des connaissances approfondies des sciences de la santé et des interactions propres à l’équilibre de l’organisme.

Grâce à une palpation fine et précise, une évaluation complète et globale permet d’investiguer la cause des dysfonctions neuro-musculo-squelettiques, viscérales et crâniennes. Chaque traitement ostéopathique est spécifique et individualisé.

Qu’est-ce que la physiothérapie? (Ordre des physiothérapeutes du Québec)

La physiothérapie est une science de la santé dont le rôle est de vous permettre de retrouver le maximum de vos capacités physiques afin que vous puissiez réaliser vos activités quotidiennes, accomplir un travail, pratiquer un loisir ou un sport, et ce, en fonction de votre condition et de votre potentiel de récupération. Elle favorise ainsi votre autonomie tout en vous permettant de rester actif dans votre vie personnelle et sociale.

Qu’est-ce que la chiropatique? (Ordres des chiropraticiens du Québec)

La chiropratique est une profession de la santé qui s’intéresse au diagnostic, au traitement et à la prévention des troubles neuromusculosquelettiques (NMS), ainsi qu’aux effets de ces troubles sur l’état de santé général de la personne. L’accent est mis sur les traitements manuels, dont les manipulations vertébrales et articulaires et les techniques de travail des tissus mous.

Qu’est-ce que la massothérapie? (Fédération québécoise des massothérapeutes)
La massothérapie se veut un ensemble de techniques manuelles complémentaires basées sur une conception holiste de la personne et encadrées par des processus d’intervention éducatifs.
Dans son ensemble, la discipline vise à évaluer les tissus mous (ex.: peau, muscles) et les articulations du corps (ex.: tendons, ligaments, capsules articulaires) dans le but de traiter et prévenir des blessures, de la douleur ou d’autres dysfonctions physiques pouvant survenir chez un individu.

Maintenant, après avoir lu chacune de ces définitions, vous vous retrouverez potentiellement dans un flou mental et l’incapacité de faire une réelle distinction entre chacune de ces approches. Rien de plus normal. Chacune de ces approches tente, à sa façon de régler les mêmes problèmes, ceux qui proviennent du corps humain. Il est donc normal que chacune de ces définitions parle de rétablir la santé par l’application de techniques manuelles.

Parlons maintenant de ce qui distingue vraiment ces approches.

La formation:

Ostéopathie: La profession d’ostéopathe n’est pas encadrée par un ordre professionnel actuellement. C’est pourquoi il est primordial de vous informer de la formation de votre ostéopathe. Alors que l’Organisme Mondial de la Santé suggère une formation de 4200 heures pour les ostéopathes, certaines écoles du Québec sont encore loin de ce total.

Chiropraxie: Le chiropraticien doit compléter un doctorat de premier cycle universitaire de 245 crédits, offert uniquement (au Québec) à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ce programme totalise près de 5000 heures de formation sur cinq ans; plus de la moitié de ces heures sont effectuées dans le cadre d’un internat d’une durée de 18 mois.

Physiothérapie: Le physiothérapeute doit compléter un programme intégré bac-maîtrise totalisant 135 crédits, dont 21 crédits de stage, échelonné sur quatre ans et demi.

Massothérapie: Les massothérapeutes ne font pas partie d’un ordre professionnel et leurs formations varient grandement. La FQM, principale association de massothérapeute, exige une formation minimale de 400 heures. Par contre, il n’existe pas d’encadrement légal pour plus de 20 000 pratiquants au Québec seulement.
Outre la formation, l’expérience générale d’une consultation variera grandement d’une approche à l’autre, et parfois même d’un professionnel d’une même approche par rapport à un autre. C’est pourquoi il est difficile de décrire une séance typique sans tomber dans la généralisation. Prêtons-nous quand même au jeu.

En général, une séance d’ostéopathie dure environ 1h. La consultation s’effectue dans un bureau fermé. On décrit souvent l’approche ostéopathique comme étant douce et non-intrusive. Les techniques sont généralement non-douloureuses. On entend souvent des gens qui consultent en ostéopathie «je ne sais pas ce qu’il m’a fait, mais ça marche!». On comprend donc qu’une partie de ce qui est fait dans le soin de l’ostéopathe dépasse le ressenti et la compréhension du patient. Les manipulations subtiles visent autant les muscles que les articulations, les organes, le crâne, les liquides et parfois les champs magnétiques! Finalement, un ostéopathe voit ses patients rarement plus qu’une fois par semaine, voir deux semaines pour laisser le temps au corps de guérir entre chaque séance.

La séance de physiothérapie dure généralement 1h pour la première évaluation, et 30 minutes pour les séances suivantes. La consultation s’effectue parfois en dans une grande salle ouverte, parfois dans des bureaux fermés. Les soins en physiothérapie consistent le plus souvent en des manipulations qui visent la mobilité musculaire, articulaire et ligamentaire. Plusieurs physiothérapeutes utilisent aussi des machines d’électrothérapie, de la glace ou de la chaleur à la fin de leurs séances. La fréquence des consultations peut aller jusqu’à 3 à 4 fois par semaine.

La consultation en chiropratique peut varier grandement en durée. Alors qu’une grande partie des chiros rencontrent leurs clients pour moins de 15 minutes, certains autres vont jusqu’à 1h de consultation. Les bureaux sont souvent «semi-fermés» comme chez le dentiste. Les manipulations visent majoritairement les articulations mais aussi le système nerveux et les muscles. Parfois très intrusives, les soins de chiros vont plaire à une clientèle qui aiment sentir concrètement et rapidement les résultats des techniques effectuées. Comme les physios, les chiros voient parfois leurs patients plusieurs fois par semaine.

La massothérapie varie en durée, de quelques minutes à 2 heures. Le questionnaire est très court et la rencontre focusse sur l’aspect manuel. La massothérapie varie grandement dans ses applications. D’un massage «détente» à une forme de massage plus orientée vers le soulagement des tensions et des douleurs, on retrouve une grande variété de style. Cependant, même si la pression peut variée, les soins sont généralement orientés vers la peau et les muscles directement sous la peau.

Stratégie #2 - Apprendre à se connaître

La façon la plus populaire de trouver son thérapeute, depuis longtemps, a été d’y aller avec des références. Je crois fortement que si on a aucune idée de qui choisir, il est judicieux de demander conseil autour de nous. Par contre, il faut savoir à qui demander.
Pourquoi? Parce que nous savons aujourd’hui que nos croyances face à l’approche choisie influence notre guérison. C’est donc dire que vos chances de guérir son plus grande si vous avez confiance en votre choix de professionnel.

Avant de faire le tour de son réseaux de contact pour avoir un grand nombre d’opinions et surtout de références variées, il faut se poser les questions suivantes:

Quel genre de personne êtes-vous? Êtes-vous davantage rationnel, terre-à-terre? Avez-vous besoin d’une approche prouvée scientifiquement? Ou au contraire vous êtes confortables dans l’inconnu, avec des professionnels qui basent leur approche sur leur ressenti interne?
Avez-vous besoin d’instaurer un climat de confiance et d’intimité avec votre professionnel? Ou voulez-vous en finir au plus vite, sans rentrer dans les détails de votre vie personnelle?

Voulez-vous confier votre guérison à une autre personne grâce à une prise en charge serrée ou vous vous sentez maître de votre guérison et vous voyez ce professionnel comme un outils?

Toutes ces questions vous permettront de mieux dialoguer avec la personne qui vous offre sa référence. Dites-lui ce que vous recherchez et voyez si ça concorde avec la personne qu’elle vous suggère.

Stratégie #3 - Testez par vous même!

Souhaitez-vous trouver la bonne approche? Le professionnel qui s’agencera parfaitement avec vos besoins?
Ultimement, il n’y a rien comme l’expérience. Lorsque vous allez consulter avec un professionnel, vous n’avez jamais le devoir de vous engager dans un plan de traitement à long terme.

Je vous suggère alors de choisir 1 ou 2 approches qui vous attire davantage, et d’aller consulter 1 ou 2 professionnels dans chacune de ces approches. Soyez à l’écoute de votre ressenti, vos sensations pendant, immédiatement après et quelques jours suivant la séance. Laissez des espaces de quelques jours entre ces séances pour sentir réellement comment vous vous sentez.

Idéalement, la réponse viendra d’elle-même. Et rappelez-vous, vous avez le droit d’en voir plusieurs en même temps. C’est même une pratique bénéfique de combiner les approches!

En espérant que cet article aura su guider votre réflexion et vous éclaircir!

Santé communautaire

25 000 $

en dons

320

soins gratuits

1 546

membres

12

nombre de professionels

2 833

soins total